Tools:
Tools
Home

Structures de pierres

Avec le temps, les murs de pierres sèches se couvrent d'une végétation variée. Photo : M. Di Giulio

Les fougères et la cymbalaire aiment pousser dans les joints et les fissures des murs de pierres sèches. Photo : M. Di Giulio

Les Joubarbes peuvent aussi pousser dans les petites niches des murs de pierres sèches. Photo : K. Hauser

Les structures de pierres agissent comme des îlots de chaleur, car elles se réchauffent rapidement pendant la journée et rediffusent la chaleur lentement pendant la nuit. Elles offrent ainsi des conditions de vie propices aux animaux poïkilothermes et aux plantes thermophiles et devraient être aménagées sur des sites bien ensoleillés. Leurs fissures et leurs cavités servent en outre de cachettes, de nichoirs et de territoires de chasse ; leur surface est utilisée par certaines abeilles sauvages et guêpes solitaires pour consolider leurs cellules de couvain, et les mousses, algues et lichens qui y poussent sont une base alimentaire pour de nombreux invertébrés, par exemple les larves de petits papillons spécialisés ou les gastéropodes. Les structures de pierres peuvent se présenter sous diverses formes, dont les blocs erratiques et les grosses pierres isolées, les tas de pierres ou les murs de pierres sèches.

    Les structures de pierres peuvent prendre la forme de murs en pierres sèches et de tas de pierres. Photo : A. Krebs

    La mégère se réchauffe sur les pierres ensoleillées. Photo : A. Krebs

    Le poivre des murailles fait partie de la végétation typique des murs de pierres sèches. Photo : A. Krebs

    Des tas de pierres et autres structures peuvent être aménagés dans les ourlets herbeux, où ils sont un peu cachés. Photo : Prix Binding pour la biodiversité 2021, S. Würsch

    Aides